Hier c'était la journée anti SOPA

Hier, alors que je m'étais trompé d'un jour ce fut la journée anti-Sopa.

Je n'ai réagi que tardivement lorsque le petit Roman voulant -re-installer le jeu Minecraft est tombé sur la page anti-sopa du concepteur de ce jeu. Capture ecran censure SOPA Il était presque l'heure de se coucher, et oui ce n'est pas les vacances, je l'ai donc accompagné au lit en lui expliquant les tenants et aboutissants de ces lois liberticides.

Une fois la discussion passée, la dernière leçon d'anglais rapidement revue, je donc regardé comment je pourrais moi aussi participer à cette manifestation.

Parmi les blogs que je suis, il y a celui de Korben, son site était "défacé" par une page anti-SOPA avec une mention sur le bas de page indiquant que l'on pouvait reprendre le code source de celle-ci, chose que je me suis empressé de faire.

Quelques minutes plus tard, mon site et le blog affichaient donc cette page, elle a donc été en place de 23H à 9H ce matin.

En quelques phrases anti-Sopa et les autres lois liberticides :

Ces fameuses lois liberticides qui veulent censurer notre internet sont les suivantes :

HADOPI qui explore toutes les pistes... Aussi bien celle du mouchard sur nos ordinateurs, que celle du filtrage des sites ou encore de l'analyse de packets.


LOPPSI qui permet de mettre dans une liste noire n'importe quel site sans intervention d'un juge. Aucun organisme ne peut contrôler cette liste, ce qui empêche les réclamations.


ARJEL qui permet déjà le blocage de certains sites.


SOPA et PIPA aux États-Unis, qui violent les principes de liberté d'expression et qui coupent les jambes de l'innovation. Ce qui est marrant avec SOPA, c'est que si ça passe, ça nous affectera tous puisque nous utilisons beaucoup de services basés aux États-Unis (hébergement, noms de domaine, DNS...etc). C'est pourquoi cette lutte contre SOPA est importante.


ACTA qui fait la part belle aux brevets et nous posera beaucoup de problèmes dans des domaines aussi variés que la liberté d'expression, la santé ou l'innovation


IPRED et un nouveau projet de filtrage européen qui sont des équivalences de SOPA et PIPA.


Le point commun de toutes ces lois, qu'elles soient déjà en place ou en cours de discussion, c'est tout simplement de permettre à des entreprises privées et des gouvernements de contrôler la liberté d'expression, l'innovation et de s'octroyer un droit à la censure sur à peu près tout et n'importe quoi. Comment ? Et bien dans un premier temps, en espionnant les communications électroniques des internautes, mais aussi en permettant la censure de n'importe quel site sur des pretextes aussi bancals que la lutte contre la pédo-pornographie ou le téléchargement illégal.



Vive la liberté !


Commentaire(s) :



Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.
Le champ ci-dessous est pour confirmer que vous êtes humain